Mon langage des fleurs.

En vers ou en prose !
Avatar de l’utilisateur
Le Merle Blanc
Flamant rose
Messages : 412
Inscription : 22 décembre 2016, 20:46

Mon langage des fleurs.

Message par Le Merle Blanc » 14 mai 2018, 10:41

Il y a longtemps, au début des années 1980, je faisais parler
le cœur des fleurs... Je vous les copies sans aucune modification.

La rose:
Reine des fleurs
Aux tendres couleurs
Portez un fragment de mon cœur
Gage d'amour à celle que j'aime.

Pensée:
Que votre image en moi demeure.

Œillet du poète;
Nuit et jour de vous je rêve
Avec l'espoir sans trêve
De faire glisser sur mon feuillet
De vous le fin portrait.

Défit du peintre;
Votre dessin est si doux
Qu'aucun peintre jamais
Ne saurait mieux faire.

Pervenche;
En elle j'admire les perles de vos yeux.

Coquelicots;
Des plis de vos lèvres la corolle gracieuse.

Violette;
Douce caresse au fond de vos yeux
Efface vos larmes de tristesse.

Primevère;
Tendre teint, couleur de printemps,
Fragile bouquet, petite fleur,
Portez un rayon de bonheur
Et réchauffez le fond du cœur.

Hortensia;
Vous êtes les paroles de mon cœur.

Jacinthe:
La douce haleine d'un baiser.

Mimosa:
Caresses douces et gracieuses.

Orchidée:
Votre beauté n'a d'égale que la clarté de l'aurore.

Pétunia:
Votre jalousie est un serment.

Géranium:
Votre cœur pour toujours.

Narcisse:
Le printemps vous vêt si bien.

Aster:
Il est des compliments
Que l'on ne saurait taire

Bégonias:
J'aime vos jolis yeux.

Tulipe:
Je rêve d'enlacer vos grâces un instant.

Cœur de Marie;
Combien de fois mon cœur
A chaviré pour vous.

Marguerite:
Si je t'effeuille, je l'aime à la folie.

Pâquerette:
Vous êtes la reine de mon cœur.

Glaïeul:
La fleur de mon bonheur.

Myosotis:
Les soupirs de mon malheur.

Ancolies:
Sans vous je ne peux vivre.

Anémones:
Vos lèvres sont tous vos charmes.

Iris:
Vous avez le reflet des reines.

Lupin:
J'aimerai tant, main dans la main,
Faire avec vous le chemin.
Le poète est un mensonge qui dit toujours la vérité: Jean Cocteau

Avatar de l’utilisateur
Le Merle Blanc
Flamant rose
Messages : 412
Inscription : 22 décembre 2016, 20:46

Re: Mon langage des fleurs.

Message par Le Merle Blanc » 14 mai 2018, 11:18

La suite.

Amaryllis:
Vos contours gracieux
Sont la lumière de mes yeux.

Giroflées:
Je voudrai bercer mon sommeil
Des battements de votre cœur.

Campanule:
Blotti sur votre épaule
Qu'il doit faire bon vivre.

Monbrésia:
Le soleil de vos yeux
Illumine ma vie
De ses rayons radieux.

Ellébore:
Mon cœur se languit de vous savoir si lointaine.

Arum:
Trouverais-je un matin le repos dans vos bras.

Digitales:
De fièvres et d'espoir tremblante,
Pourquoi fuyez-vous en m'entendant.

Camélia:
Que de fois j'ai rêvé de saisir vos lèvres.

Gardénia:
Unir ma vie à la votre
Devient mon seul tourment.

Muguet:
L'amour que j'ai pour vous
Grand tourment de mon cœur,
Grandit de jour en jour.

Souci:
La beauté de vos yeux
La chaleur de votre cœur
Sont le début de mes ennuis.

Dalhia:
Je sais dans votre bouche
Des paroles farouches,
Combien de mots menteurs
Qui me glacent le coeur.

Perceneige:
Un bouquet pour vos lèvres
Et la saveur exquise
De mille baisers de fièvre.

Volubilis:
Votre sublime image,
vous fait l'âme sereine.

Lilas:
Chaude caresse, vent de votre bouche,
Zéphir désiré, haleine que j'effleure,
Unissent heureux vos lèvres à ma bouche.

Jonquille:
La cruauté de vos attraits
Est pourtant si doux présage.

Passiflore:
Amour passion,
Souffrance et détresse,
Pourquoi riez-vous de moi?

Patience:
J'attends de vous un geste
Un signe une réponse,
Mais d'attendre tant et tant
Mon coeur est en détresse.
Mon amour pourquoi donc
Me faire souffir tant?

Azalées:
La discorde a semé
Ses orages délavés.

Cyclamen:
Nous ne nous reverrons jamais.

Chrisantèmes:
Je vous dis adieu.

FIN.
Le poète est un mensonge qui dit toujours la vérité: Jean Cocteau

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 3587
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Mon langage des fleurs.

Message par Montparnasse » 14 mai 2018, 11:53

Ce que je préfère :

« Œillet du poète :

Nuit et jour de vous je rêve
Avec l'espoir sans trêve
De faire glisser sur mon feuillet
De vous le fin portrait. »

:super:
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Répondre