Photo et vidéo (conseils et astuces)

Règles du forum
Atomes tourmentés sur cet amas de boue,
Que la mort engloutit et dont le sort se joue,
Mais atomes pensants, atomes dont les yeux,
Guidés par la pensée, ont mesuré les cieux ;

(Voltaire, extrait du Poème sur le désastre de Lisbonne)
Avatar de l’utilisateur
Loustic
Mouette rieuse
Messages : 190
Inscription : 15 mars 2016, 10:43

Photo et vidéo (conseils et astuces)

Message par Loustic » 07 novembre 2016, 18:36

La photo

Avant de parler astuces d’utilisation, parlons de l’achat.

Définir les besoins, un appareil pour quoi faire ?
Pour des photos familiales un compact simple peut suffire à l’impression de photos en 10x15.
Pour des photos plus fouillées, un compact plus évolué, bridge ou un hybride.
Pour sortir de la belle photo dans tous les cas, un reflex avec objectif interchangeable est idéal.

Choisir un appareil ce n’est pas se fier à la taille de LCD servant de viseur. L’important, c’est le CMOS le capteur interne qui reçoit l’image de l’objectif dans la chambre noire. La dimension des capteurs en millimètres, à titre informatif :
Smartphone 4,6x3,5 (voire moins) coef multiplicateur 7,8 pour arriver au 24x36 argentique — appareil compact : 5x6 coef 5,6 — Bridge : 6x8 coef 4,6 — Bridge + : 15x22 coef 1,6 — Réflex (comme Canon) : 16x24 cef 1,5 — Reflex 19x29 coef 1,3 — Reflex Full Frame : 24x36 coef 1.

Pas besoin de discours : avec le capteur d’un compact il faut multiplier la taille par 5,6 pour obtenir le format 24x36. Cette taille est à considérer comme une base. En 10x15 les photos sont détaillées et nettes. Il est possible d'aller jusqu’au A4 avec du bon papier photo.

Sachez-le : Le viseur LCD est illisible au soleil. Un viseur optique est un plus signifiant. (Cela augmente le prix).
Les programmes automatiques courants (plusieurs types de scènes sont préréglés, c’est pratique) mais ils doivent rester débrayables et modifiables. Ou mieux : la possibilité de passage en mode AE qui garde certains automatismes, comme la mise au point, tout en permettant quelques réglages.

Le stabilisateur d’image est indispensable sur ces petits appareils dont la prise en main n’est pas évidente. En enfonçant le déclencheur, souvent on bouge l’appareil. Choisir un stabilisateur Optique. Les stabilisateurs numériques dégradent l’image.

Astuce pour les enfants et les personnes âgées : utiliser le retardateur réglé sur 2 secondes. Le déclenchement lance de compte à rebours ce qui vous laisse le temps de cadrer votre plan, d’ajuster l’horizon ou un quelconque repère pour éviter les images penchées.

Les réglages importants : la balance des blancs qui assure un rendu des couleurs selon la lumière. La vitesse d’obturation qui permet des photos d’objets en mouvement. Le diaphragme pour admettre sur le capteur la lumière utile, sans plus, sans moins.
La possibilité de forcer le flash afin d’éclairer un sujet, même en plein soleil, afin d’éliminer des ombres ou supprimer la couleur réfléchie par un environnement coloré, est un plus.

L’objectif : celui-ci joue un rôle important dans la qualité des photos, évitez « le bout de plastique ». Souvent les compacts sont équipés par Lens ou Sony, dans ce cas pas de soucis. L’ouverture maximale de l’objectif détermine les possibilités de prise de vues dans des lieux sombres : 2,8, 2,9 sont des caractéristiques courantes

Sachez-le, l’œil humain sur un capteur de 4,6x3.5 mm correspond à 7 mm (50 mm pour le 24x36 ». Le plus souvent la Focale va du grand angle à 4,5 au zoom à 25, 30 ou 36 (selon les modèles). Le zoom numérique est à proscrire il agrandit les points de l’image, la rendant floue. Le zoom optique grossit l’image avec des primes (comme une glace). N’abusez pas du zoom. Il écrase les perspectives, aplatit l’image, multiplie les mouvements involontaires de l’opérateur. Si vous voulez un gros plan, allez le chercher, approchez-vous et utilisez la focale de l’œil humain.

À savoir : si votre plan est en partie sombre et en partie clair ou lorsque vous souhaitez privilégier une partie de l’image, sans sacrifier complétement l’autre partie, c’est simple. Visez la partie importante et enfoncez le déclencheur au premier cran, puis revenez à l’image entière et enfoncez le second cran. L’appareil garde le réglage en mémoire tant que vous ne relâchez pas le déclencheur. Votre partie préférée sera nette et bien exposée.

Longueur oblige ! Vous souhaitez en savoir plus, il suffit de demander.
Dernière modification par Loustic le 23 novembre 2016, 23:05, modifié 1 fois.
Le nègre en littérature c'est un blanc qui travaille au noir pour un écrivain marron ! (Popeck)

Avatar de l’utilisateur
Dona
Grand condor
Messages : 1738
Inscription : 04 janvier 2016, 21:45
Contact :

Re: La photo (conseils et astuces)

Message par Dona » 07 novembre 2016, 18:44

Waouh! Super intéressant tout ça ! Merci Loustic ! ;) Moi qui projette de me racheter un appareil photo, ça tombe pile poil !

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 3299
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: La photo (conseils et astuces)

Message par Montparnasse » 07 novembre 2016, 18:56

Oui, merci beaucoup ! :super:
À savoir : si votre plan est en partie sombre et en partie clair ou lorsque vous souhaitez privilégier une partie de l’image, sans sacrifier complétement l’autre partie, c’est simple. Visez la partie importante et enfoncez le déclencheur au premier cran, puis revenez à l’image entière et enfoncez le second cran. L’appareil garde le réglage en mémoire tant que vous ne relâchez pas le déclencheur. Votre partie préférée sera nette et bien exposée.
Je ne connaissais pas cette astuce. ;)
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Avatar de l’utilisateur
Loustic
Mouette rieuse
Messages : 190
Inscription : 15 mars 2016, 10:43

Re: La photo (conseils et astuces)

Message par Loustic » 07 novembre 2016, 20:33

Cette fonction est utile dans de nombreux cas. À Noël, vous souhaitez prendre une photo de la tablée. Pas d’autre solution de se placer en bout, six ou huit de chaque côté. Une nuit de réveillon faut le flash. Le premier rang est cramé, le dernier est noir, triste souvenir ! Visez le centre de la table, premier cran du déclencheur, puis revenez à l’ensemble. Le premier rang n’est plus surexposé, le dernier est bien ? Sinon, recommencez en visant plus près ou plu loin.

NB : J’ai oublié deux précisions dans le sujet précédent : si vous souhaitez faire des photos de grands espaces, le flash incorporé ne suffit pas. Il vous faut un flash additionnel donc, une griffe flash. Le plus souvent les accessoires, flash, objectifs, etc. sont prisonniers et liés à la marque, pas facile de changer de marque ensuite, il faut tout remplacer.

Un flash avec un sabot Canon fonctionnera très mal sur un autre appareil et perdra la gestion automatique de la distance et du nombre guide, l'inverse provoque les mêmes inconvénients. Un objectif d’une autre marque nécessite l’ajout d’une bague qui, parfois ne donne pas accès à toutes les fonctions. Les boitiers n'étant pas obligatoirement dotés du même système de commande mécanique ou électronique que l'objectif.

L'occasion : Pour clore cette section, si l’encombrement ne vous gêne pas, pensez à l’occasion. On trouve de bons bridges à objectifs interchangeables à des prix abordables, leur propriétaires étant passés au reflex. Souvent quelques accessoires dédiés sont vendus avec : (objectif, flash)

Pour le prix d’un bon compact vous pouvez trouver un reflex d'occasion de bonne qualité, peu utilisé, convenant parfaitement à usage peu intensif d’un appareil familial. (Dans un usage amateur on compte entre 1 000 et 1 500 déclenchements par an. Le mien fonctionne parfaitement, il a 4 ans et totalise 23 000 déclenchements). Une façon de se procurer un bon équipement sans se ruiner.

Comme toujours, c'est une fonction de choix et d'utilisation. Est-il raisonnable de s'équiper d'un reflex pour prendre 100 photos en vacances à l’extérieur, au soleil et autre centaine lors de réunions ou d'anniversaire dans sa maison ? Allez-vous les tirer en A4 ?

La prochaine fois, nous parlerons de la prise de vues elle-même et de la composition de la scène.
Le nègre en littérature c'est un blanc qui travaille au noir pour un écrivain marron ! (Popeck)

Avatar de l’utilisateur
Loustic
Mouette rieuse
Messages : 190
Inscription : 15 mars 2016, 10:43

Re: La photo (conseils et astuces)

Message par Loustic » 19 novembre 2016, 17:00

Conseils généraux pour pendre de belles photos.

Évitez le téléobjectif, approchez-vous. Les objectifs courants sont des zooms : grand angle 18 mm, zoom 55 mm.
Notez : essayez de ne pas dépasser la vue de l’œil humain, elle correspond à la focale 25 à 35 mm (selon la taille du capteur).
Le grand angle permet des photos en basse lumière tout en maintenant une douceur d’image.
Le téléobjectif aplatit l’image, fausse la perspective et risque de faire paraître les parties les plus proches disproportionnées
Ne laissez pas « tout automatique » utilisez les fonctions préétablies de votre appareil, portrait, sport, paysage. Ces positions apportent des réglages plus fins.

Tenez l’appareil fermement et serrez les coudes contre le corps. Une main côté déclencheur, l’autre sous l’objectif. Calez-vous contre quelque chose.
Toujours faire la mise au point sur les yeux, enfoncer le déclencheur au premier cran et recadrer avant le second cran.
Le modèle doit regarder l’objectif pour éviter d’avoir trop de blanc aux yeux.

Placez l’appareil à la bonne hauteur :
Une personne en pieds : placez l’objectif au niveau de la taille en orientation portrait ou paysage selon la destination de la photo.
Une vue à partir du mollet : placez-vous au niveau de la poitrine.
Pour la tête et les épaules : placez-vous au niveau des yeux.
En portrait : placez l’appareil au niveau des yeux et faîte la mise au point sur les yeux.
Les réunions-repas, visez le centre de la table maintenez le premier cran du déclencheur, recadrer et enfoncez le second cran. Cela fait une mise au point moyenne et un équilibrage de l’éclair du flash.

Évitez de couper les personnages au niveau des articulations.
Si vous prenez plusieurs images, changez radicalement de point de vue.
Pour des photos sans le « bougé », afin d’éviter le flou utilisez le retardateur, 2 secondes par exemple.
Ajustez l’horizon ou une ligne horizontale pour tirer un cliché d’ensemble.
En revanche, pour dynamiser un portrait, à 2 mètres du fond, vous pouvez incliner l’appareil de 10 à 20°.

Notez : Le centre n’est pas la meilleure place pour le sujet principal, composez un environnement avec un premier ou un second plan, même flou.
Par pitié évitez le sujet tout petit au milieu d’une photo en 16x9. Tournez l’appareil en mode portrait et approchez-vous. Sauf si le fond est important, devant un monument par exemple.
Ne prenez pas vos enfants en plongée, baissez-vous à leur niveau et faites la mise au point sur les yeux.
Pour photographier un groupe, utilisez le préréglage « paysage » et faites la mise au point sur les yeux de la personne au centre du premier rang.
Les images rapides, sports, personnes en mouvement se font avec le réglage sport.

En portrait :
cadre américain ou en pieds, choisissez un décor d’arrière-plan pas trop chargé, ni trop clair ni trop foncé et éloignez le modèle d’au moins un mètre cinquante du fond. L’appareil réglé en mode portrait, le fond devenu un peu flou mettra en valeur le sujet.

Rafale : Si votre appareil le permet, utilisez le mode rafale (le plus souvent 3 images à la suite, vous en effacerez 2) le modèle se détend après le premier clic, il est plus naturel sur les suivants

Flash : N’hésitez pas à forcer le flash en extérieur, au soleil comme à l’ombre, pour éliminer les ombres disgracieuses et adoucir l’image. Il permet aussi de supprimer la réflexion d’un décor coloré mal venu. De compenser simplement la balance des blancs sous l’éclairage artificiel.

Composez votre image : l’idéal, c’est un avant-plan, le sujet et un arrière-plan cela donne un relief incomparable à l’image. Dans la mesure du possible au moins un.

Impression : Sauf urgence, n’imprimez pas vos photos vous-même. Le prix de revient est trop élevé. Il y a partout des services d’impression dans les grandes surfaces à 0,20 euro la photo. En plus ces machines corrigent automatiquement certains défauts, la luminosité, le contraste, la couleur et parfois les dominantes de couleur due à une mauvaise balance des blancs.

Ce sont des conseils simples pour réussir ses belles photos de famille. Ceux qui souhaitent des précisions ou des conseils plus personnalisés. Je reste à votre disposition.
Le nègre en littérature c'est un blanc qui travaille au noir pour un écrivain marron ! (Popeck)

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 3299
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: La photo (conseils et astuces)

Message par Montparnasse » 19 novembre 2016, 17:27

Merci Loustic pour ces conseils de spécialiste. Nous allons tous les méditer ! :super:
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Avatar de l’utilisateur
Loustic
Mouette rieuse
Messages : 190
Inscription : 15 mars 2016, 10:43

La vidéo (conseils et astuces)

Message par Loustic » 23 novembre 2016, 17:46

En vidéo

En vidéo, les conseils généraux de la photo sont applicables. À l’achat privilégiez la taille du capteur. Il va sans dire les meilleurs sont ceux qui possèdent le plus grand. Les réglages ne se font plus par des molettes ou des flèches mais par des propositions tactiles sur le viseur LCD. N’hésitez pas à utiliser les préréglages proposés. LA vitesse d’obturation est importante pour la netteté des scènes rapides.

Ces conseils peuvent s’appliquer à la prise de vues avec un smartphone, mais il faut savoir que les réglages sont sommaires et les capteurs minuscules. Quelques conseils supplémentaires tenez fermement le Caméscope durant toute la séquence. Rien n’est plus désagréable que les plans qui tremblent. Les stabilisateurs ont leurs limites. Passez la main dans la poignée et enfoncez le déclencheur avec douceur.

Ne pensez pas à votre ego de cinéaste, mettez-vous à la place de ceux qui vont regarder votre œuvre.

Si vous n’avez pas d’éclairage complémentaire, évitez le contre-jour, les Caméscopes n’ont pas de flash.

Évitez les parties trop claires. Dans un paysage réduisez la part du ciel au minimum pour la compréhension des images. À la maison, n’hésitez pas à faire « votre » balance des blancs, selon votre éclairage. Filmez une partie blanche plein écran et mémorisez le réglage.

Ne pas zoomer durant la prise d’un plan. Selon les Caméscopes, la vitesse du zoom est difficile à maîtriser en assurant le recadrage en même temps. Un travelling doit être très lent et doit être pratiqué sur un pied. Le zoom multiplie les mouvements. Souvent la télécommande est plus docile que celle qui est sur le Caméscope.

La solution la plus agréable : coupez l’enregistrement, zoomez, recadrez et relancez la prise de vues.

Les panoramiques, comme la lecture, doivent partir de la gauche et aller vers la droite. Ils doivent être lents et stables, sans tressautement, ce qui implique l’utilisation d’un pied avec une tête fluide et silencieuse.
À défaut, une parfaite liberté de mouvement. Tenir le Caméscope contre soi lorsque le viseur n’est pas au dos. Dans le temps, le posé sur l’épaule donner une certaine stabilité. Aujourd’hui la taille des enregistreurs est devenue minuscule et ils sont difficiles à stabiliser.

Vous devez filmer vos enfants qui jouent une pièce théâtre ou un spectacle. Assistez à une répétition pour connaître les temps forts. Si vous vous placez au fond de la salle en plein zoom, sachez que vous aurez une sensibilité faible. Une scène est moins bien éclairée que l’on croit. Et ne l’oubliez pas le son sera moins audible. Solution : filmer la dernière répétition, la salle vide ce qui permet une approche et un changement de point de vue. Idéal : être sur scène avec les « artistes ». Un gros plan vaut mieux que deux je suis loin mais je te vois !

Il y a deux façons de filmer selon les moyens que l’on possède.

Le direct : vous ne possédez pas de système de montage ! Filmez des sécances précises dans l’action. Privilégiez ce « qu’il y a à voir », oubliez le gamin qui approche ou qui va chercher le ballon. Filmez-le la balle au pied.

Entre deux plans qui continuent l’action utilisez la fonction normale « cut » : dernière image/ première image de la scène suivante.

Lorsqu’il n’y a plus continuité de l’action ou changement de décor utilisez une fonction de transition « fade » fondu par exemple. Attendez deux secondes après la fin du dialogue pour couper l’enregistrement.

Votre film doit être prêt « à voir » donc pas de séquence inutile

Il existe des petits logiciels de montage gratuits, basique, mais pouvant supprimer une séquence gênante. Utilisez uniquement des basiques ayant une sortie dans un format courant « mpeg4, avi… »

Le montage : Vous êtes équipé d’un bon logiciel de montage comme Studio 20 ou Première, aucun souci, vous allez monter à l’image près, titrer, sonoriser comme un pro ! Pensez à laisser quelques secondes au début et en fin des prises pour le pas « manger » le dialogue. Ne comptez pas trop sur les filtres : stabilisateur, balance des balances et autres corrections d’éclairage, filmez comme si c’était du direct.

Pour tous : Mettez la date et le lieu du tournage pour vous repérer plus tard (sans montage incrustez la date avec la fonction du Caméscope, 3 secondes suffisent, pas tout au long de la séquence).

Important : J’ai oublié de la préciser dans le post photo. Ne laissez pas vos films traîner sur votre disque dur, gravez-les sur DVD, afin d’éviter les catastrophes en cas de rupture de disque.

Plus de détails ? N’hésitez pas.
Dernière modification par Loustic le 09 février 2017, 16:53, modifié 1 fois.
Le nègre en littérature c'est un blanc qui travaille au noir pour un écrivain marron ! (Popeck)

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 3299
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Photo et vidéo (conseils et astuces)

Message par Montparnasse » 25 novembre 2016, 15:14

Merci Loustic pour tous ces conseils !

Personnellement, je fais un peu de montage sur des vidéos venant de mon décodeur TV. J'utilise Avidemux (Linux, Windows et Mac) et parfois quand ce dernier refuse de travailler sur des vidéos de moins bonne qualité (mon signal TV est souvent faible...) Kdenlive (Linux et un jour... Windows).

Si vous voulez éditer vous-même vos DVD (avec menus, chapitrages, accompagnement sonore, etc.) je vous recommande DVDStyler (Linux, Windows et Mac). J'en ai fais des centaines mais, aujourd'hui, je suis devenu beaucoup plus paresseux ! Je me contente d'un simple mpeg4 gravé sur un DVD. :)
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Avatar de l’utilisateur
Loustic
Mouette rieuse
Messages : 190
Inscription : 15 mars 2016, 10:43

Re: Photo et vidéo (conseils et astuces)

Message par Loustic » 05 mai 2017, 12:13

Certaines prise de vues vidéo sont difficiles à réaliser sans montage. Les mariages par exemple pour le déroulement naturel.
Nous ne pouvons pas connaître d'avance ce qui va se passer lorsque quelqu'un prend la parole. S'il mets trois minutes à trouver son papier...

L'avantage du montage est de couper ces moments inutiles et, éventuellement d'ajouter les images d'autres invités, prises sous d'autres angles, cela rend le reportage très vivant.
Dans ce cas il est préférable de n'utiliser le son d'un seul caméscope pour éviter la cacophonie.
Le nègre en littérature c'est un blanc qui travaille au noir pour un écrivain marron ! (Popeck)

Répondre