Denis Diderot

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 3514
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Denis Diderot

Message par Montparnasse » 21 mai 2016, 12:18

Poètes, parlez sans cesse d'éternité , d'infini, d'immensité, du temps, de l'espace, de la Divinité, des tombeaux, des mânes, des enfers, d'un ciel obscur, des mers profondes, des forêts obscures, du tonnerre, des éclairs qui déchirent la nue. Soyez ténébreux. Les grands bruits ouis au loin, la chute des eaux qu'on entend sans les voir, le silence, la solitude, le désert, les ruines, les cavernes, le bruit des tambours voilés, les coups de baguette séparés par des intervalles, les coups d'une cloche interrompus, et qui se font attendre, le cri des oiseaux nocturnes, celui des bêtes féroces en hiver, pendant la nuit, surtout s'il se mêle au murmure des vents. La plainte d'une femme qui accouche ; toute plainte qui cesse et qui reprend, qui reprend avec éclat, et qui finit en s'éteignant ; il y a dans toutes ces choses, je ne sais quoi de terrible, de grand et d'obscur.

(D. Diderot, Salon de 1767)
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 3514
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Denis Diderot

Message par Montparnasse » 21 mai 2016, 12:35

Combien de mondes estropiés, manqués, se sont dissipés, se reforment et se dissipent peut-être à chaque instant dans des espaces éloignés où je ne touche point, et où vous ne voyez pas, mais où le mouvement continu et continuera de combiner des amas de matière, jusqu'à ce qu'ils aient obtenu quelque arrangement dans lequel ils puissent persévérer.

(D. Diderot, Lettre sur les aveugles, 1749)
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Avatar de l’utilisateur
Loustic
Mouette rieuse
Messages : 190
Inscription : 15 mars 2016, 10:43

Re: Denis Diderot

Message par Loustic » 21 mai 2016, 13:37

Une définition du poème qui me convient. Je le précise, je suis incapable d'en écrire un !

« La poésie n'est pas autre chose que le fidèle récit d'une perte, d'une mort ; mais le fait même de la chanter l'éternise et l'arrache à l'oubli. Ainsi de la tristesse du déchirement, de tous les aspects de la mort, naît le poème. » (Cesare Pavese, "Le métier de vivre " )
Le nègre en littérature c'est un blanc qui travaille au noir pour un écrivain marron ! (Popeck)

Avatar de l’utilisateur
Dona
Grand condor
Messages : 1794
Inscription : 04 janvier 2016, 21:45
Contact :

Re: Denis Diderot

Message par Dona » 21 mai 2016, 13:55

Je trouve cette définition excessive quoique compréhensible. La poésie c'est une sorte de quintessence du langage : susciter l'émotion par l'image esthétique, inventer des réalités qui n'ont pas de référent au réel mais plutôt au rêve, à une vision idéale, jouer sur l'économie du langage pour impacter au plus fort le lecteur... C'est pourquoi c'est parfois difficile à lire, c'est tellement subjectif...

A ce sujet, Montparnasse et Strangeweather s'essaient vraiment bien à ce genre ! :)

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 3514
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Denis Diderot

Message par Montparnasse » 21 mai 2016, 14:33

Loustic a écrit :Une définition du poème qui me convient. Je le précise, je suis incapable d'en écrire un !

« La poésie n'est pas autre chose que le fidèle récit d'une perte, d'une mort ; mais le fait même de la chanter l'éternise et l'arrache à l'oubli. Ainsi de la tristesse du déchirement, de tous les aspects de la mort, naît le poème. » (Cesare Pavese, "Le métier de vivre " )
Un bel exemple, ici : Louise Labé
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Répondre