News littéraires

Avatar de l’utilisateur
Dona
Grand condor
Messages : 1738
Inscription : 04 janvier 2016, 21:45
Contact :

News littéraires

Message par Dona » 14 janvier 2016, 11:37

Ce matin, France Inter : à lire "Le supplément littéraire du Figaro ". Thème : le premier roman.

A suivre.

Avatar de l’utilisateur
Dona
Grand condor
Messages : 1738
Inscription : 04 janvier 2016, 21:45
Contact :

Michel Tournier

Message par Dona » 20 janvier 2016, 21:30

Michel Tournier est décédé le 19 janvier 2016...

Grand auteur !

Pris sur wikipedia la liste de ses oeuvres. Impressionnant!

Romans

Vendredi ou les Limbes du Pacifique (1967)
Le Roi des aulnes (1970)
Vendredi ou la Vie sauvage (1971)
Les Météores (1975)
Gaspard, Melchior & Balthazar (1980)
Gilles et Jeanne (1983)
La Goutte d'or (1985)
La Couleuvrine (1994)
Eléazar ou la Source et le Buisson (1996)

Contes et nouvelles

Le Coq de bruyère (1978)
La Fugue du Petit Poucet (1979)
Pierrot ou les secrets de la nuit (1979)
Barbedor (1980)
Le Médianoche amoureux (1989)
Sept contes (1998)

Essais

Le Vent Paraclet (1978)
Le Vol du vampire (1981)
Vues de dos (1981). Photographies Édouard Boubat
Des clefs et des serrures (1983). Avec photographies
Petites Proses (1986)
Le Tabor et le Sinaï (1988)
Le Crépuscule des masques (1992). Photos et photographes
Le Pied de la lettre (1994)
Le Miroir des idées (1994)
Le Vol du vampire (1994)
Célébrations (1999)
Journal extime (2002)
Allemagne, un conte d'hiver de Henri Heine (2003)
Le Bonheur en Allemagne ? (2004)
Les Vertes lectures (2006)
Voyages et paysages (2010)
Je m'avance masqué (2011, entretiens avec Michel Martin-Roland)
Lettres parlées à son ami allemand Hellmut Waller (2015)

Lien Télérama: http://www.telerama.fr/livre/deces-de-m ... 137005.php

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 3299
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: News littéraires

Message par Montparnasse » 20 janvier 2016, 22:45

J'avoue que je suis passé à côté pour l'instant. Il faudra réparer ça !
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Avatar de l’utilisateur
Dona
Grand condor
Messages : 1738
Inscription : 04 janvier 2016, 21:45
Contact :

Re: News littéraires

Message par Dona » 21 janvier 2016, 11:00

Et voici ce que j'ai trouvé : https://www.facebook.com/Le-roman-histo ... 034689651/

Extrait : "Michel Tournier publie en 1983* Gilles et Jeanne – récit hagiographique – écrit dans les blancs laissés par les textes sacrés et historiques. Ces blancs, Tournier les remplira d’après la perspective de Gilles et en mettant l’accent sur son histoire."

Un écrit que je ne connaissais pas (et je ne suis pas la seule apparemment). Pourtant, j'en ai lu du Tournier!

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 3299
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: News littéraires

Message par Montparnasse » 21 janvier 2016, 11:16

Moi, dans les romans historiques, je n'ai lu que la série des Rois Maudits de Druon. Excellent. Il n'y a que le dernier, par sa forme, que j'ai trouvé moins vivant.
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Avatar de l’utilisateur
Dona
Grand condor
Messages : 1738
Inscription : 04 janvier 2016, 21:45
Contact :

Re: News littéraires

Message par Dona » 26 janvier 2016, 20:25

Un lien vers l'indéniable rôle du net dans l'édition :

https://www.actualitte.com/article/repo ... eurs/63161

Avatar de l’utilisateur
Dona
Grand condor
Messages : 1738
Inscription : 04 janvier 2016, 21:45
Contact :

Re: News littéraires

Message par Dona » 30 janvier 2016, 18:57

A lire, 2 petits romans!

Le premier, plutôt Jeunesse ou Adultes-Ados attardés !:) : "Le Cantique des Elfes" de Myriam Chirousse, auteure de contes pour enfants mais aussi de nouvelles sentimentales. Je ne résiste pas à l'envie de poster le début de ce petit, jeune, frais, sympathique roman:

" Lupus Negrus
Tu as quatorze ans et tu vas mourir tout à l’heure dans d’atroces souffrances.
Demain on retrouvera ton corps affreusement déchiqueté par des crocs sauvages et un
policier téléphonera chez toi et tombera sur ta mère qui lâchera le téléphone et s’effondrera
comme un coussin éventré perdant toutes ses plumes. C’est bizarre, tu ressens juste un peu
de vertige… Tu vas mourir ce soir, mais d’abord tu le rencontreras.
Enfin.
Tu as comme un goût de cacahuètes rances dans la bouche, presque envie de vomir: c’est
sans doute parce que tu as couru trop vite et que ton coeur bat trop fort. Maintenant tu ne
cours plus depuis cinq minutes, tu es immobile et tu attends, mais tout tourne autour de toi et
te donne la nausée. Les profs ont gesticulé toute la journée sous tes yeux comme les images d’une
télé au son coupé, ou comme ces chevaux aux yeux exorbités qui passent et repassent sur le
carrousel devant toi. Une petite fille au cou serré dans une écharpe écarlate enfourche un cheval
noir et pousse des cris de joie. Le flonflon du manège te tape sur les nerfs. Tu regardes ta
montre puis tu regardes encore autour de toi, à droite et à gauche. Tous ces gens en manteaux,
tous ces passants, et tu as l’impression d’être entourée de fantômes. Tes yeux cherchent quelqu’un
que tu ne connais pas. Il avait dit six heures six minutes six secondes. Tu soupires. Les
elfes noirs ne sont pas ponctuels. " :)

Un roman : "La Passion secrète de Fjordur" de Jorn Riel (désolée, mon clavier ne fait pas le O nordique...Smile)

Histoires de neige et d'icebergs, d'ours blancs et d'otaries, nouvelles et anecdotes en pleine banquise mais avec un humour propre aux hommes du grand froid : naïf, décalé et débordant d'humour !! Un petit air de Passilina ? Peut-être mais on a ici un double brillant ! Smile Un livre qui réchauffe et pas seulement à coups d'eau-de-vie. A lire !

Incipit:

" Lasselille était le plus jeune chasseur du nord-est du Groenland. Et sa demande d'emploi à la Compagnie trouvait son origine dans diverses circonstances malheureuses.
Sa mère était suédoise, scanienne pour être plus précis, et son père danois. Ce qui aurait pu constituer un mélange parfaitement acceptable, pour peu qu'il ait eu le temps et le calme nécessaires pour s’épanouir entre eux. Cela aurait pu se passer a Hven ou a Saltholm, ces deux petites iles a mi-chemin entre les deux pays. Mais son père, cantonnier de son état, était soi-disant "détaché" entre Hillerod et Noddebo et comme il ne pouvait pas, bien sur, dans ces conditions, s'installer au milieu du détroit, cela obligeât Lasselille a opter pour le Danemark. Ainsi devint-il un Suédois danois ou un Danois suédois, comme on voudra, dans son cas, ce ne fut pas toujours agréable.
Poussé par une forte personnalité, le garçon aurait peut-etre pu dépasser les obstacles linguistiques et culturels, Un cerveau vif et affuté aurait joué sur le coté suédois en tant qu’élément mystique et exotique, quelque chose de subtil, bref, inaccessible pour des Danois moyens. Mais Lasselille était du genre fadasse et, pour tout dire, il n'avait pas inventé la poudre. Il était effacé, avait la comprenette un peu dure et une physionomie plutôt ingrate. Il n'avait pas assez de ressort pour tenir la racaille a distance, pas assez de biceps pour gratifier de nez sanguinolents les galopins qui le traitaient de péquenot de Scanie, de Karl le Fou ou de Diable de Suédois.
Et ainsi donc, Lasselille eut une enfance misérable. Et c'est parce qu'il souhaitait si profondément tout quitter qu'il chercha à partir au Groenland en qualité de chasseur. "

Lasselille est donc un apprenti trappeur qui au sortir de son apprentissage prend le toc de la profession : il n'a jamais tué d'ours blanc ! Aucun trappeur digne de ce nom ne peut être officiellement adoubé au rang de trappeur polaire sans avoir rempli cette condition. Alors ?:)

Avatar de l’utilisateur
Dona
Grand condor
Messages : 1738
Inscription : 04 janvier 2016, 21:45
Contact :

Re: News littéraires

Message par Dona » 15 février 2016, 18:53

Je suis en train de lire « La Vérité sur l'Affaire Quebert » de Joël Dicker. C'est le Goncourt Lycéens de 2012. Les critiques que j'ai lues et qui encensaient ce roman (le deuxième de Joël Dicker) m'ont fait l'acheter quand je l'ai trouvé en Folio Poche l'autre jour. On parle d'un meurtre non élucidé mais c'est plus que ça je crois, une sorte de jeu de miroir sur le travail de l'écrivain, sur son talent à écrire. Le roman compte 31 chapitres, chacun précédé d'un prologue.
Je mets les deux premiers qui correspondent donc au deux premiers chapitres. Il s'agit des conseils données par un vieil écrivain célèbre à un jeune écrivain qui a écrit un best-seller mais est incapable de rédiger un second roman.

J'ai l'impression que c'est vraiment du bon de bon ! Je ne sais si quelqu'un l'a lu mais surtout qu'on ne me dise rien pour l'instant ! Après, je serai ravie (enfin j'espère ! ) d'en parler avec les personnes qui l'auront lu jusqu'au bout .

Prologue 1 :

« Un bon livre, Marcus, ne se mesure pas à ses derniers mots uniquement, mais à l’effet collectif de tous les mots qui les ont précédés. Environ une demi-seconde après avoir terminé votre livre, après avoir lu le dernier mot, le lecteur doit se sentir envahi d’un sentiment puissant; pendant un instant, il ne doit plus penser qu’à tout ce qu’il vient de lire, regarder la couverture et sourire avec une pointe de tristesse parce que tous les personnages vont lui manquer. Un bon livre, Marcus, est un livre que l’on regrette d’avoir terminé.»

Prologue 2 :

« Votre chapitre 2 est très important, Marcus. Il doit être incisif, percutant.
– Comme quoi, Harry?
Comme à la boxe. Vous êtes droitier, mais en position de garde c’est toujours votre poing gauche qui est en avant: le premier direct sonne votre adversaire, suivi d’un puissant enchaînement du droit qui l’assomme. C’est ce que devrait être votre chapitre 2: une droite dans la mâchoire de vos lecteurs. »


Et, de fait, le second chapitre est un véritable uppercut !
Il reste 29 conseils de ce genre. J'ai rarement lu une accroche de cette teneur et qui semble tenir ses promesses. Je suis à la page 183 et le livre en compte 851. Si je tiens le coup, chapeau l'artiste !

Avatar de l’utilisateur
Dona
Grand condor
Messages : 1738
Inscription : 04 janvier 2016, 21:45
Contact :

Re: News littéraires

Message par Dona » 28 février 2016, 17:51

La vache ! Me voici orpheline !

Je viens de terminer le roman de 879 pages : La Vérité sur l'Affaire Quebert » de Joël Dicker. C'est le Goncourt Lycéens de 2012. Les critiques que j'ai lues et qui encensaient ce roman (le deuxième de Joël Dicker) m'ont fait l'acheter quand je l'ai trouvé en Folio Poche l'autre jour. On parle d'un meurtre non élucidé mais c'est plus que cela, une sorte de jeu de miroir sur le travail de l'écrivain, sur son talent à écrire. Le roman compte 31 chapitres, chacun précédé d'un prologue.

Je mets les deux premiers qui correspondent donc au deux premiers chapitres. Il s'agit des conseils données par un vieil écrivain célèbre à un jeune écrivain auteur d'un best-seller mais incapable de rédiger un second roman.


Prologue 1 :

« Un bon livre, Marcus, ne se mesure pas à ses derniers mots uniquement, mais à l’effet collectif de tous les mots qui les ont précédés. Environ une demi-seconde après avoir terminé votre livre, après avoir lu le dernier mot, le lecteur doit se sentir envahi d’un sentiment puissant; pendant un instant, il ne doit plus penser qu’à tout ce qu’il vient de lire, regarder la couverture et sourire avec une pointe de tristesse parce que tous les personnages vont lui manquer. Un bon livre, Marcus, est un livre que l’on regrette d’avoir terminé.»

Prologue 2 :

« Votre chapitre 2 est très important, Marcus. Il doit être incisif, percutant.
– Comme quoi, Harry?
Comme à la boxe. Vous êtes droitier, mais en position de garde c’est toujours votre poing gauche qui est en avant: le premier direct sonne votre adversaire, suivi d’un puissant enchaînement du droit qui l’assomme. C’est ce que devrait être votre chapitre 2: une droite dans la mâchoire de vos lecteurs. »

Et, de fait, le second chapitre est un véritable uppercut ! Quant aux autres, ils tiennent vraiment leur promesse!

Même si j'ai trouvé l'écriture un peu pauvre parfois, c'est tout de même un super bouquin qu'on lit sans s'arrêter. Rebondissements en série, quiproco, coups de théâtre ! Je vous le conseille !


Voici le résumé :

À la fin du mois d’août 1975, Nola Kellergan, âgée de 15 ans, disparaît mystérieusement du village d’Aurora, dans le New Hampshire. Une vieille dame, qui a vu un homme poursuivre la jeune fille dans la forêt entourant la ville, se fait tuer quelques minutes plus tard. L’affaire est classée sans suite, vu le peu d’indices et de pistes.

À New York en 2008, Marcus Goldman est un jeune écrivain à qui son premier roman vient de faire connaître le succès. Gloire éphémère toutefois, car son éditeur exige un nouveau livre et le menace d’un terrible procès s’il n’écrit rien dans les délais. Marcus, en mal d’inspiration, va se ressourcer dans le New Hampshire chez son vieil ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, lui aussi auteur d’un best-seller intitulé Les Origines du mal, dont le succès lui a permis de s’installer à Aurora où il avait écrit ce fameux roman. Marcus, toujours atteint du syndrome de la page blanche, doit repartir pour New York sans avoir écrit. Quelques jours plus tard, un coup de téléphone bouleverse sa vie : Quebert vient d’être arrêté par la police ! Sur sa propriété, on a retrouvé, enterré, un squelette qui s’avère être celui de Nola Kellergan, disparue trente-trois ans plus tôt. Qui plus est, on retrouve avec elle le manuscrit du best-seller de Quebert !

Convaincu de l’innocence de son ami, Marcus décide de lui venir en aide en cherchant à comprendre ce qui s’est passé, trente-trois ans plus tôt, dans cette petite ville du New Hampshire, probablement moins tranquille qu’on aurait pu l’imaginer.

Avatar de l’utilisateur
Dona
Grand condor
Messages : 1738
Inscription : 04 janvier 2016, 21:45
Contact :

Re: News littéraires

Message par Dona » 03 juillet 2016, 10:27

Le prix Nobel de la Paix Elie Wiesel disparaît à l'âge de 87 ans
par Rédaction de France Info samedi 2 juillet 2016 21:14


Un des grands hommes de l'Histoire et de l'Histoire de la paix disparaît. Hommage! ... :merci:


http://www.franceinfo.fr/actu/article/l ... ort-802723

Un lien vers sa bibliographie... impressionnante ! https://fr.wikipedia.org/wiki/Elie_Wiesel

Répondre