Et si on parlait théâtre?

Règles du forum
Utiliser un lien vers un hébergeur de photos / vidéos plutôt qu'un transfert de fichiers vers le forum (l'espace est limité). Merci !

Ex : http://www.casimages.com/ https://www.youtube.com/
Avatar de l’utilisateur
Dona
Grand condor
Messages : 1876
Inscription : 04 janvier 2016, 21:45

Re: Et si on parlait théâtre?

Message par Dona » 03 avril 2016, 22:31

Ah... Comment raconter 5h 30 de théâtre ?... 3 pièces à suivre sur le même thème : réunions de famille entrecoupées par deux entractes (nécessaires pour se restaurer). Une brochette de comédiens électriques, un spectacle enthousiasmant, tout en crescendo, bâti sur une impro générale...

Je ne sais pas encore... mais ça viendra. :)

En tout cas, la magie du théâtre, c'est aussi, c'est d'abord, l'incroyable sensation de rentrer dans une ruche déjà assombrie par des lumières tamisées, le fait d'entendre vrombir des centaines d'abeilles excitées, de soupirer d'aise et d'écarquiller les yeux, en grand, quand la lumière s'éteint sur les premières répliques!... Action !

:)

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 3646
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Et si on parlait théâtre?

Message par Montparnasse » 03 avril 2016, 23:33

Oui, c'est une magie dont j'ai gardé le souvenir depuis mon expérience à la régie d'un théâtre.
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Avatar de l’utilisateur
Dona
Grand condor
Messages : 1876
Inscription : 04 janvier 2016, 21:45

Re: Et si on parlait théâtre?

Message par Dona » 04 avril 2016, 09:23

Raconte ! :) :)

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 3646
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Et si on parlait théâtre?

Message par Montparnasse » 04 avril 2016, 10:15

C'est une histoire dont j'ai déjà parlé sur avp, à la suite de ton sujet sur le théâtre, je crois.
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Avatar de l’utilisateur
Dona
Grand condor
Messages : 1876
Inscription : 04 janvier 2016, 21:45

Re: Et si on parlait théâtre?

Message par Dona » 07 mai 2016, 10:46

Jeudi 12mai, 20h : "Arlequin poli par l'amour" de Marivaux, Grand T, Nantes, une petite merveille qui parle d'amour à la Shakespeare (univers des fées) qui a l'air mis en scène de manière très rock et donc très moderne ! J'attends ce moment avec impatience ! :coeur:

Image

Avatar de l’utilisateur
Dona
Grand condor
Messages : 1876
Inscription : 04 janvier 2016, 21:45

Re: Et si on parlait théâtre?

Message par Dona » 12 mai 2016, 18:40

Ce soir, je retourne voir cette pièce déjà vue mardi soir : une pièce de jeunes devant un public de vieux. Un texte de Marivaux modernisé qui marie tous les arts scéniques. Peps, magie, féérie, sorcellerie, danse, musique, bruitages, effets spéciaux, énergie... tout y est ! Mais non : des tas de gens disen : "Ah ben... c'est pas du théâtre ça..."

pffff ! :langue:

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 3646
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Et si on parlait théâtre?

Message par Montparnasse » 12 mai 2016, 22:59

Quel texte de Marivaux ? Je suis en plein dedans en ce moment.
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Avatar de l’utilisateur
Dona
Grand condor
Messages : 1876
Inscription : 04 janvier 2016, 21:45

Marcia

Message par Dona » 06 juin 2016, 20:32

Bon, hier, je suis allée au théâtre, un petit théâtre de poche comme il y en tant à Nantes : 40 places assises étant la jauge maximum. C'était une pièce d'auteur montée par une troupe d'amateurs coachée par une professionnelle. "Marcia", c'est le titre. D'abord, on était bien assis, c'est un détail qui compte quand on doit rester 1h45 dans un fauteuil, dans une salle sans climatisation et où il y a une seule porte de sortie : celle qui sert d'entrée. Les WC sont situés dehors, dans la cour, c'est pour vous dire que c'est un petit rikiki théâtre.
Cependant, ce que nous y avons vu était extraordinaire. Cette pièce raconte une soirée du jour de l'An, en famille (jusque-là, quelque chose de très banal au théâtre). Les invités arrivent au fur et à mesure de la soirée. Le noyau familial est déjà sur scène et l'atmosphère est tendue. Bon, on se dit : "Ca va être comme d'habitude, règlement de compte en famille etc...". C'est vrai, c'est aussi ça mais pas que... Marcia, la jeune fille décédée l'année d'avant est présente sur les lieux. Vont-ils parvenir à fêter cette soirée du jour de l'An sans la mentionner? Ca parait peu probable. Mais alors ? Alors la pièce met en scène une merveilleuse interprétation de mère qui exige de déjeuner en présence de son enfant qui n'est plus de ce monde. Elle a perdu sa fille et la vie continue? Oui et non... C'est un subterfuge qu'elle n'accepte pas. On fait comme si mais on ne peut le faire tout le temps : renier la douleur, protéger les autres de la douleur, oublier la douleur et faire semblant. On dîne en présence du chapeau de paille que portait la jeune fille au moment de son décès. Et le dénouement est un hommage au couple, à l'existence et à la force des uns et des autres pour lutter dans la tourmente, rester digne et soudé aux autres malgré tout.
Le texte est magnifique et les comédiens l'étaient aussi, magnifiques. C'est la larme à l'oeil que le public a fait une ovation finale à cette petite troupe de non-professionnels qui ont joué comme des professionnels, avec une sincérité touchante, extrêmement émouvante.
On est sortis en sueur, assoiffés et le rimmel dégoulinant pour les femmes mais il y avait, dans la petite cour de ce petit théâtre d'un petit quartier bien modeste du coeur de ville , un enthousiasme palpable et vivant. Parce que le théâtre il raconte toujours et d'abord ce qu'est la vie. Rien n'est plus vivant que le théâtre.

Avatar de l’utilisateur
Dona
Grand condor
Messages : 1876
Inscription : 04 janvier 2016, 21:45

Re: Et si on parlait théâtre?

Message par Dona » 24 août 2016, 09:39

Bon... je sais pas vous mais moi, c'est fait : abonnement annuel au théâtre réservé, payé, reçu !


7 spectacles au Grand T, le top must du théâtre en ville :coeur:
Ca vaut cher en demi-poulet mais au moins, c'est nutritif ! Bon... je culpabilise un peu...parce que le Grand T, à Nantes, c'est archi subventionné, c'est donc facile d'y voir des grands spectacles ou du moins des spectacles de qualité. Ca n'empêche pas le fait que ces créations soient détonantes, modernes, engagées, déroutantes et renouvellent à chaque fois la notion même de théâtre. A quoi ça sert ça le théâtre ? Il est vrai que parfois on peut se poser la question...

Ceci dit, ce grand théâtre subventionné n'a rien à voir avec les petits théâtres qui se battent tout seuls pour faire jouer leurs spectacles. C'est pour cette raison que j'essaie d'y aller aussi !

Bon, on en recause ? ::d

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 3646
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Et si on parlait théâtre?

Message par Montparnasse » 25 août 2016, 07:07

A quoi sert la poésie ? A quoi sert l'art ? A échapper à notre condition matérielle ? Paul Valéry (était-ce lui ?) disait qu'un poète, pour une nation, est aussi utile qu'un joueur de quilles...
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Répondre