Rêves

Avatar de l’utilisateur
Liza
Grand condor
Messages : 1406
Inscription : 31 janvier 2016, 13:44
Localisation : France

Rêves

Message par Liza » 26 août 2017, 14:56

Rêve…

Les rêves seraient un dédoublement de notre esprit prompt à courir l’aventure que nous n’avons pas les moyens ou le courage d’affronter. Une association de détails plus ou moins vraisemblables qui conduit notre cerveau endormi vers une réalité fictive qui nous submerge et constitue un bon ou un mauvais rêve. Certains nous bercent, d’autres nous réveillent.
Dans le dernier, je me suis réveillée en sursaut avec une question taraudant mon esprit. J’ai failli répondre sans réfléchir. Mon sommeil étant mort-né, j’ai passé le restant de la nuit à réfléchir à cette proposition bizarre du saint pouvoir. On me proposait de reprendre mon intelligence et mon expérience et de la remplacer par la fin de la cécité.

Évidemment, le dilemme semble simple, voire facile comme tout, la bêtise est une chose si courante ! Où est l’hésitation ? Le choix s’impose comme une évidence ! Eh bien non ! La suprématie de la vision vient du fait que vous n’avez vécu qu’une moitié de la proposition et, vous avez du mal à imaginer votre vie dans le noir. J’ai choisi mon destin. Vous connaissez Liza ! Je garde mon intelligence et mes yeux noircis par une éclipse de lumière définitive.

Les sillons de l’âge creusent de profondes rides sur les visages. L’usure de l’horloge taraude et grignote les plus belles choses. Je ne verrai pas cette gangrène, fruit des hivers et des automnes qui s’accumulent. Je mesurerai mon âge avec le bien-être de mon corps et resterai jeune aussi longtemps que je serai bien dedans. Je n’aurais pas les années que l’on me donne, j’aurai celles que je porte, au fond de moi. Je ne vois pas une pendule avide marquer les heures à tuer d’un temps déjà noirci. Cela, avant même d’en ouvrir le livre où je n’ai écrit, au fil des jours, sur ces pages d’un blanc limpide, uniquement ce que je souhaitais y lire. La vie franchie, animée d’espoirs infinis, j’ajouterai, sans regrets, ces mots au bas de la page : À suivre…
Est-ce cher payé pour éviter toutes les horreurs que la vie brandit sous nos yeux comme des révélations capitales.

La bêtise et l’ignorance laisseraient un goût amer à des jours vides de passion. Ralentie par le manque d’empressement, le geste lent, serai-je lucide ? Surnager dans l’inconnu, noyés dans des jours qui seraient tous les mêmes. Mes yeux ne verraient plus rien, mes choix seraient régis pas une illusion d’optique et le porter beau prendrait le pas sur la valeur de mes choix. Les yeux remplis d’eau, le cœur sans émoi, je pleurerai sur le passé et la nostalgie me gagnerait. Je n’ai pas d’image du passé ni de l’avenir, n’est-ce pas mieux ainsi ?

À quoi bon m’engluer dans la mélancolie, laisser courir mes pensées, voyager dans mon passé jalonné d’interdits qui viennent perturber mes nuits, jouant sur mes remords, et mes regrets. Mon mal de vivre serait sans secours, mes espoirs à l’agonie. Chacun le sait, les années sont sans retour. Je n’attendrais rien de la vie dans le dessein de ne pas être déçue. Je vivrais mon existence au jour le jour, le cœur calciné, le corps brûlé sous son bajour.

Ce rêve m’a permis de choisir ma chaîne. Chacun de nous a une attache, une laisse qui guide ses pas dans le brouillard. Nous n’en percevons même pas le reflet scintillant dans le lointain de notre moi intime. J’ai de la chance, je connais la mienne. Elle est solide et le mousqueton ne peut se détacher. Je fais confiance à cette retenue pour mener mes ambitions et régenter prudence, équilibre, sérieux et impertinence. Pour doser la poudre des saisons qui flottera, en auréole lunaire, autour de mes jours et fera que je suis Moi !

Liza

Bajour : Abat-jour
La vie est une maladie mortelle, sexuellement transmise, qu'il fait bon vivre !
Ma page Spleen...

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 3618
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Rêves

Message par Montparnasse » 26 août 2017, 15:53

Pas dégueulasse ! (smile) J'y reviendrai.
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 3618
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Rêves

Message par Montparnasse » 01 septembre 2017, 18:00

Voyons, j'ai bien cinq minutes pour cueillir quelques cerises...

Le rêve nous fait vivre ce que nous n'osons afronter dans la vie réelle mais il a aussi sa « pudeur ». Les objets de désir, les fantasmes en général y sont déguisés, ce qui les rend le plus souvent obscur pour l'être éveillé.

Ils mettent parfois en scène (car le rêve est un théâtre) la fin d'une discussion, la réponse à une question comme ça t'est arrivé. Tu dois t'en souvenir, nous parlions de différents handicaps, et en particulier du plus répandu.

Venons-en aux cerises. Celle-ci est noire mais brille d'un feu intérieur :
Je garde mon intelligence et mes yeux noircis par une éclipse de lumière définitive.
J'aime cette idée, déjà émise plusieurs fois, porteuse de la touche lizienne:
La vie franchie, animée d’espoirs infinis, j’ajouterai, sans regrets, ces mots au bas de la page : À suivre…
Les yeux remplis d’eau, le cœur sans émoi, je pleurerai sur le passé et la nostalgie me gagnerait.
Oui, mais te souviendrais-tu du passé ? Qu'est-ce que le passé, la vie, sans rien pour l'éprouver ? La sensation survit-elle dans une mémoire dénuée d'intelligence ?
Je n’attendrais rien de la vie dans le dessein de ne pas être déçue.
Voici une idée caractéristique. C'est peut-être la première que tu aies formulée sur Spleen. Peut-on vivre sans espoir et sans désir ? Ils jalonnent l'existence et sont aussi naturels que la respiration. Quelle terre aride et sans saveur qu'une vie « protégée » ! Dans « Le Prophète » de K. Gibran, il est dit que nos plus grandes joies viennent des souffrances que nous avons surmontées.

Le paradoxe éclate d'ailleurs dans cette très belle image :
Je vivrais mon existence au jour le jour, le cœur calciné, le corps brûlé sous son bajour.
Rien ne protège donc ce cœur, ni l'indifférence voulue ni l'insensibilité supposée ?

A propos de ta chaîne, l'image est bien trouvée :
Elle est solide et le mousqueton ne peut se détacher.
mais j'espère bien qu'un jour la passion viendra trouver la rêveuse sous son bajour et brisera comme une paille le faible mousqueton.
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Avatar de l’utilisateur
Liza
Grand condor
Messages : 1406
Inscription : 31 janvier 2016, 13:44
Localisation : France

Re: Rêves

Message par Liza » 01 septembre 2017, 19:06

Dieu me préserve des Labradors briseurs de chaînes !
Le plus longtemps possible !
La vie est une maladie mortelle, sexuellement transmise, qu'il fait bon vivre !
Ma page Spleen...

Avatar de l’utilisateur
Montparnasse
Administrateur
Messages : 3618
Inscription : 04 janvier 2016, 18:20
Localisation : Balaruc-les-Bains (34)
Contact :

Re: Rêves

Message par Montparnasse » 03 septembre 2017, 18:31

Les Labradors aiment l'eau, méfie-toi qu'il ne s'ébroue sur toi ! (smile)
Quand les Shadoks sont tombés sur Terre, ils se sont cassés. C'est pour cette raison qu'ils ont commencé à pondre des œufs.

Répondre